Top Site



Votez pour nous toutes les deux heures ♥


Plonge dans cet univers aussi étrange que fabuleux ! Pars à la découverte de toutes ses merveilles et de tous ses mystères ! Il te reste tant à y découvrir...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Demetria C. ~ L'ange se tait, le Diable murmure.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
• Messages : 2
• Date d'inscription : 15/02/2012

MessageSujet: Demetria C. ~ L'ange se tait, le Diable murmure.   Mer 15 Fév - 11:38

Identity

☁ Demetria F. Cavaletti
Feat. unknown.

Surnom : Aucun à ce jour.
Age : Estimé à 16 ou 17 ans.
Sexe : Féminin.
Préférence Sexuelle : Hétérosexuelle.
Nationalité : Italienne.
Métier : Bibliothécaire.
Groupe Souhaité : Médium.
A Tamashi no Higan depuis : Quelques mois.


Physical Appearance

☁ N'oubliez jamais à quel point les apparences sont trompeuses.




Pour quelqu’un qui parle aux morts, on peut dire sans mauvais jeux de mots que Demetria a un teint de cadavre, ou une peau d’albâtre si l’on désire être un brin plus poétique.

Elle porte sur elle ses origines italiennes comme un emblème : ses longs cheveux de jais ondulent en cascade le long de son dos, et son teint immaculé rehausse ses traits poupins. Des yeux en amande, des lèvres carmin finement dessinées, un nez aquilin, des pommettes rosées. Et ce regard, ces yeux d’un bleu sombre aux pupilles cerclées d’or. Quiconque a déjà croisé le regard de la jeune femme vous en dire qu’il est de fer. Qu’il exprime tout et rien, qu’on y sombre, que l’on s’y noie.

Demetria est grande, élancée. La tête haute, les épaules en arrière, sa silhouette est mise en valeur par son port altier, qui souligne l’air hautain et agacé qu’elle affiche en permanence sur son beau visage. Tout chez la jeune femme se veut parfait. Son parfum musqué, ses yeux maquillés de noir, sont autant d’artifices pour distraire l’attention ; ainsi elle dissimule comme elle peut sa petite coquetterie dans l’œil, ou la disgracieuse cicatrice qui zèbre son épaule, comme une couture ratée sur une jolie poupée de porcelaine.

Tout comme elle dissimule ses côtes saillantes, la maigreur inquiétante de ses membres sous le chaperon rouge dont elle est en permanence affublée. Tout comme elle cache qu’elle n’est pas une poupée de porcelaine mais une vulgaire poupée de chiffon à moitié déchirée, une poupée cassée aux yeux vides. Toutes ces choses que personne ne remarque au premier regard, toutes ces choses qui témoignent qu’elle n’est qu’un épouvantail à moineau, décharné et rongé jusqu’à la moelle. Mais si je ne vous l’avais pas dit, l’auriez-vous un jour seulement remarqué ? Certainement pas.
Le déguisement est parfait. Ne vous a-t-on jamais dit de ne pas vous fier aux apparences ?


Moral Description

☁ Si les yeux sont le miroir de l'âme, ne plongez jamais dans les siens.





Certains pourront vous dire que la psychée de Demetria est un chemin sinueux, parfois un peu trop difficile à suivre. Ah, doux tourments des âmes égarées.
Personne n’a jamais su déterminer ce qu’il se passait vraiment dans la tête de Demetria, pas même la jeune femme en personne. Qui sait s’ils y sont deux, si elle y est seule ? Personne, à vrai dire. Et puis au fond, qui s’en soucie ?

On dit à juste titre que Demetria est un océan de mystère. Sa conscience a depuis bien longtemps fait naufrage, et sombré dans les sombres abysses de la folie. Son caractère, lui, s’apparente à celui des flots : tantôt apaisé, tantôt tourmenté et secoué par la tempête.

En pratique, si vous arrivez à lui faire prononcer trois mots, il y a de fortes chances qu’il s’agisse là d’une invitation à aller vous faire voir bien gentiment. Outre cette sympathique habitude d’envoyer paître le premier venu, Demetria a également pour coutume de dialoguer avec un mystérieux inconnu, que vous n’aurez sans doute jamais la chance d’apercevoir, à moins d’être aussi dérangée que la jeune femme, ce qui requiert un certain potentiel, ou de graves troubles de la personnalité.

En réalité, la vérité est tout autre, mais ça, vous le découvrirez plus tard.
Et si, plus étonnant encore, vous parveniez à vous lier d’amitié avec la jeune femme, et bien, vous auriez tout à lui apprendre : des amis, elle n’en a jamais eu.
Si j’avais mon mot à dire, je vous souhaiterai bien du courage : comme on a coutume de le dire, Demetria n’est pas commode.
Alors, bonne chance ?

Oh, et ne soyez pas surprise si vous la voyez errer dans la nuit, bien après le couvre-feu, au détour d'un lieu peu fréquentable. On la murmure un peu trop proche des mauvais esprits ...


Story

☁ Seuls disparaissent ceux qui ont un endroit où aller.




PARTIE I. {A l’aube}
Âme perdue, ballotée par les flots.

C’est dans les eaux sombres des canaux de Venise que commence l’histoire de Demetria.
Qui l’y avait abandonnée, alors qu’elle n’avait que quelques mois ? Voila sans doute quelque chose qu’elle ne saura jamais. Toujours est-il qu’elle survécut, ballotée par les flots durant des heures, des jours, qui sait. Peut-être est-ce de là que vient son habitude de rester des heures durant sur les berges des canaux. Peut-être pas. Bref, là n’est pas la question. Ou peut-être que si, mais je m’égare.
Un beau jour, une nourrice de l’orphelinat recueillit celle qu’ils prirent coutume d’appeler l’enfant de la lagune, après sa longue errance au creux des flots. Peut-être aurait-elle mieux fait de la laisser se noyer. Surement, même, vous dirait Demetria avec l’amertume qui lui est coutumière.
Toujours est-il que la nourrice la ramena à l’orphelinat, où elle fut affublée du doux patronyme de Demetria. C’est en la baptisant ainsi qu’ils s’attirèrent ses foudres des années plus tard : On n’a pas idée de donner un prénom pareil, vous dirait l’intéressée. Bref, la gamine n’ayant pas encore les moyens d’exprimer son avis par autre chose que des braillements, elle fut officiellement baptisée et accueillie à l’orphelinat. Personne n'avait réellement idée de son âge, ainsi décida-t-on qu'elle avait environ un an.
Quelques mois plus tard, quand elle sut à peu près marcher correctement, on la retrouva, un soir, près du canal, en grande conversation avec quelqu’un qu’ils n’étaient visiblement pas capable de voir. Ils la raccompagnèrent dans sa chambre, où elle continua à discuter toute la nuit, puis érigèrent une petite barricade pour empêcher qu’elle ne puisse approcher l’eau encore une fois. Si ses escapades au bord des canaux cessèrent de ce fait, les monologues, eux, continuèrent. Et continuent toujours.




PARTIE II. {Au zénith}
Âme égarée, perdue dans la brume.

Demetria passa donc son enfance à discuter avec ce qu’ils finirent par appeler son ami imaginaire, au grand désarroi des nourrices. Qu’avait donc fait Dieu en sauvant cette enfant là ? Elle devait être possédée ou maudite, elle avait passé l’âge de croire aux fantômes. Ses camarades avaient pris l’habitude de l’éviter, parce qu’elle faisait peur. On évitait de lui parler, parce qu’elle ne répondait jamais. On ne cherchait pas son regard, puisqu’elle ne levait jamais les yeux. S’en suivit un cortège de médecin qui, tous du même ton docte, lui diagnostiquèrent un léger autisme, quelques troubles de la personnalité, un symptôme apparent de skyzophrénie et un cortège de choses toutes aussi plaisantes. Demetria avait alors quatre ans.
Les années passèrent. Plus ils grandissaient, plus les autres pensionnaires commencèrent à lui vouer une haine inexplicable, cette haine froide que l’on réserve à ceux qui sont différents. Ils s’appliquèrent à lui jouer des mauvais tours, auxquels elle ne répliquait jamais. Personne ne la vit jamais verser une larme, sauf peut-être les vieux livres de la bibliothèque dans laquelle elle passait le plus clair de son temps. Elle grandit ainsi, drapée dans sa solitude, ce qui ne semblait pas vraiment la déranger outre mesure. A ceux qui l’ignoraient, elle ne disait rien. A ceux qui la provoquaient, elle jetait l’une de ses remarques acerbes qu’il ne vous sera surement pas difficile d’entendre, pourvu que vous l’agaciez quelque peu.
On aurait presque pu dire que tout allait pour le mieux.
Jusqu’au jour où tout bascula.




PARTIE III. {Au coucher du soleil}
Âme salie, tourmentée par les vents.

- Tiens, regardez qui voila !
- Nooon, ce serai pas Miss Medium ?
- Eh, Demi, vient me lire les lignes de la main !

Demetria passa sans les voir, ses cheveux d’ébène masquant le rictus haineux qui s’était peint sur son visage. Généralement, ils se contentaient de quelques moqueries, ou au pire, de la dévisager d’un air effrayé. Pas cette fois-ci.

- Eh, pétasse, on te cause.

Demetria sentit qu’on lui attrapait le poignet. Elle fit volte face, se préparant à régler son compte à l’une des trois pintades qui osaient l’importuner, quand un choc soudain la fit chuter à terre. Elle se retourna péniblement, et aperçut le grand frère d’une des trois filles, accompagnés de quelques uns de ses amis. Le sourire qui se dessinait sur leurs lèvres ne laissait aucune place à l’imagination. Demetria ferma les yeux. Elle aurait voulu mourir. Tout, sauf subir ce qu’ils lui réservaient. Elle sentit qu’on l’agrippait sans ménagement et qu’on la tirait dans l’une des chambres. Elle vit les trois filles s’en aller en ricanant, entendit qu’on lui chuchotait à l’oreille des mots qu’elle ne comprit pas. Puis, l’un d’eux commença à déboutonner son chemisier.
Elle ferma les yeux.




PARTIE IV. {Au crépuscule}
Âme éclairée, guidée par la lune.

La nuit qui suivit, une silhouette se glissa hors de l’orphelinat, s’enfuyant par une petite porte de service. Le visage dissimulé par un chaperon, le promeneur nocturne longea les rives des canaux. Ceux qui l’ont croisé pourront affirmer qu’elle semblait en grande conversation avec une personne qu’ils ne virent pas. D’autres vous diront qu’elle emprunta une petite rue faiblement éclairée par trois lampions. Les plus observateurs l’auront peut-être vue s’acharner sur une vieille porte dont le battant ne cédait pas, puis s’engouffrer à l’intérieur d’une petite boutique semblant venir d’un autre temps. Cependant, personne ne la vit s’entretenir quelques minutes avec un vieillard que personne n’avait jamais vu, ni ne la vit boire une étrange décoction, ni esquisser une expression de dégoût à peine masquée.
Et le lendemain, personne à l’orphelinat ne remarqua que Demetria s’en était allée.


Power

☁ Il y a des choses que l'on ne peut voir que dans le noir.




Un pouvoir ? Au fin fond d’elle-même, Demetria est persuadée d’en avoir toujours possédé un : celui de parler aux esprits. Que tout ceux qui pensaient qu’elle parlait toute seule se détrompent : Il se peut bien que ce soit avec l’un de vos ancêtres qu’elle discute en toute quiétude. Elle ne sait pas vraiment s’il est devenu bien réel, s’il est toujours le fruit de son imagination ou s’il se développe depuis son arrivée à l’Equinoxe des Âmes. Toujours est-il que les visites d’esprits vengeurs ou d’ancêtres bienveillants se multiplient et deviennent de plus en plus courantes. Ainsi, la jeune fille aime se promener dans les cimetières, pour converser avec ce que vous appelez vulgairement des fantômes. En réalité, même si elle ne l’avouera à personne, Demetria cultive son don dans un but bien précis : Retrouver sa mère, qu’elle n’a pas connue, mais dont l’orphelinat l’a informée du décès. En contact régulier avec sa grand-mère paternelle, elle mène ses recherches dans son coin, à l’abri des regards. En effet, que penserait le voisinage d’une voisine skyzophrène qui se promène dans les cimetières à des heures avancées de la nuit ? Rien de bon, cela ne fait aucun doute.

Plus intéressant, Demetria a récemment découvert qu’elle pouvait également se servir des esprits pout toutes sortes de tâches utiles et plus ou moins légales s’il existait des lois dans l’Equinoxe. Reste à savoir jusqu’à quel point il est possible de jouer avec la mort sans représailles.


About you

☁ Je suis un avion.

Pseudo : Je suis un avion, mais vous pouvez toujours m'appeler Sarah.
Age : 14 ans.
Expérience RP : A peu près aucune.
Comment avez-vous découvert le forum ? Grâce à Lizachuuuuuuu.
Un avis ? Une suggestion ? Gloire au rouge.
Avez-vous bien lu le règlement ? {Skye est passée par ici ~♪}
Autre chose à ajouter ? Longue vie aux prothésistes ongulaires, vive la Russie et la conjonctivite, et gloire aux blonds ténébreux.






© Kage no Hime
Copie interdite.


Dernière édition par Demetria F. Caveletti le Mer 15 Fév - 19:19, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skye Winsens
Princesse des Ombres
avatar
• Messages : 308
• Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Demetria C. ~ L'ange se tait, le Diable murmure.   Mer 15 Fév - 12:59

Bienvenue sur le forum, Demetria ♥ Lisa m'a dit qu'elle allait essayer de te convaincre de venir ici. J'en déduis qu'elle a réussi xD

En tout cas, ton personnage m'a tout l'air d'être intéressant, de ce que j'ai pu en voir dans l'histoire. Je suis vraiment curieuse de découvrir son pouvoir, et de lire son caractère aussi. Et j'aime beaucoup l'idée qu'elle parle souvent seule 8D (Bienvenue au club, avec Skye qui parle à son ombre... J'pense qu'on peut monter notre propre gang et le faire prendre de l'ampleur hohoho Les fous au pouvoir ! /sbaf/)

Par contre, juste une petite question. Quand tu dis à la toute fin de ton histoire "personne ne la vit s’entretenir quelques minutes avec un vieillard que personne n’avait jamais vu", le vieillard, c'est le boutiquier ? Parce qu'en fait, il a les cheveux blancs, mais l'apparence d'un mec de 26 ans ^^" Après, je sais plus comment je l'avais dit dans le contexte, donc ça a peut-être porté à confusion, mais voilà ! C'était la seule remarque que j'avais à faire... Après, Demetria a tout à fait pu le prendre pour un vieillard krukru >D Tsubaki, tu viens de prendre un sacré coup de vieux xD.

Voili voilou, je me tais et je te souhaite bon courage pour terminer ta fiche ^u^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
• Messages : 2
• Date d'inscription : 15/02/2012

MessageSujet: Re: Demetria C. ~ L'ange se tait, le Diable murmure.   Mer 15 Fév - 13:13

Merci merci °w°
Pour le coup du vieux, c'est peut-être moi qui ai mal lu, je modifierai :3
& pour le fait qu'elle parle seule, ça a un rapport avec son pouvoir, à moins que je change d'avis (ce qui arrive toutes les 5 minutes, lizachu peut confirmer ihihi)
En tout cas merci, j'essaierai de finir sans trop tarder :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skye Winsens
Princesse des Ombres
avatar
• Messages : 308
• Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Demetria C. ~ L'ange se tait, le Diable murmure.   Mer 15 Fév - 20:24

Je viens juste de voir que ta fiche était terminée, alors me voilà~~

Alors j'aime beaucoup comment t'écris, tout d'abord. La description physique était très bien rédigée, de même que pour le moral. Et en elles-mêmes, j'ai beaucoup aimé tes descriptions ! Je suis bien curieuse de voir comment Demetria évoluera au cours des RPs (surtout si elle arrivera à trouver un ami pour tout lui expliquer Wink)
Le pouvoir en lui-même est bien intéressant et tout... Enfin voilà, j'ai rien de bien constructif à dire (comme d'habitude, quoi xD)

Bref, donc j'ai le plaisir de t'annoncer que tu es VALIDEE !
Tu peux donc dès maintenant :
♠️ te lancer dans les RPs ;
♦️ Faire ta demande de rang ;
Et je vais t'ajouter aux médiums de ce pas Wink
Amuses toi bien à Tamashi no Higan ♥️

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Demetria C. ~ L'ange se tait, le Diable murmure.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Demetria C. ~ L'ange se tait, le Diable murmure.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» You are the truth, out screaming in this lies ♫ [ABANDONNE]
» Nergal Vs Ezekiel Jackson
» . Murmure de l'Ange | J'entendais le lointain murmure de l'ange en pensant que c'était celui du démon || Validée
» BIRDY-LOU ♣ le diable a un visage d'ange
» Julia Birthday Party || Ange ou Demon?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tamashi no Higan V1 ::  :: Présentation :: Ceux qui sont arrivés à destination... :: Mediums-