Top Site



Votez pour nous toutes les deux heures ♥


Plonge dans cet univers aussi étrange que fabuleux ! Pars à la découverte de toutes ses merveilles et de tous ses mystères ! Il te reste tant à y découvrir...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Alexander Wenhams - Pour une petite fatigue ? Un remède ou une mort rapide .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alexander Wenhams
♦~† Ace of Diamonds †~♦
avatar
• Messages : 11
• Date d'inscription : 13/07/2012

MessageSujet: Alexander Wenhams - Pour une petite fatigue ? Un remède ou une mort rapide .   Ven 13 Juil - 21:30

Identity

☁ Alexander Wenhams
Feat. Gunji | Togainu no chi

Surnom : 'Doctor' a une époque, maintenant peu de personnes lui donnent un semblant de surnom.
Age : 24 ans
Sexe : masculin
Préférence Sexuelle : Hétéro
Nationalité : Anglaise
Métier : Ancien médecin, à présent Apothicaire et chimiste.
Groupe Souhaité : Physique.
A Tamashi no Higan depuis : Seulement 3 semaines.


Physical Appearance

☁ Mirror, mirror, tell me what you see...

Il courrait à en perdre haleine. Encore et toujours... Il se savait poursuivit et pourtant, impossible de savoir par quoi. Et cela n'était pas la première fois que cela lui arrivait. Il passa devant des vitrines teintées, reflétant sa silhouette robuste mais élégante. Il avait toujours eu de la chance sur le point physique. Une taille très raisonnable, allant dans les 1m85 à peu près... Et une taille... fine et musclée. En résumé, il était très bien bâtit pour son âge.
Il sauta par dessus une carcasse de voiture brulée, n'éprouvant pas le moindre effort dans ce geste. Très agile et robuste, il n'avait jamais eu de soucis d'un point de vu athlétique et c'était dans des moments comme celui là qu'il en était le plus fier.
Son regard d'un bleu brillant comme le saphir se tourna vers l'arrière, vérifiant qu'il avait prit assez de distance. Mais pourquoi prendre tellement de précaution face à quelque chose d'invisible ? Il renonça et retourna la tête vers où il mettait les pieds, laissant ses longs cheveux blonds virevolter au gré de ses foulées . Il détestait les attacher, ce qui lui donnait un air rebelle et peu soigné.
Bien sûr, ce n'était certainement pas sa coiffure qui faisait de lui quelqu'un de plutôt malsain à fréquenter...
Même si ses nombreux piercings aux oreilles avaient le don de marquer les esprits, ce qui était le plus surprenant était ses tonnes de tatouages. Son cou et ses épaules, son dos et même ses avant bras étaient marqués de peintures tribales de couleurs sombres.
Il tourna dans une rue étroite, espérant semer son poursuivant. Ses bottes de cuir renforcé, frappaient le sol avec frénésie. Heureusement qu'il avait toujours l'habitude de porter des pantalons de tissus aux motifs militaires ou des Jeans souples, sinon il aurait bien du mal à sauter et esquiver comme il le faisait. Pour le haut, un gilet rouge ou noir lui suffisait humblement lorsqu'il "chassait". Le plus souvent il le laissait ouvert, dévoilant ses tatouages.
Évidemment, en civil, il ne s'amusait jamais à porter cela, une tenue professionnelle avec chemise, pantalon classe et mocassin était à la clé. Sans oublier les habituelles cravate et blouse de médecin. Des lunettes étaient parfois de mises pour lui rajouter un petit côté inoffensif. Il avait déjà remarqué que les gens avaient moins peur des bigleux, allez savoir pourquoi.
Plutôt difficile de le reconnaître quand il changeait radicalement de mentalité, ses vêtements suivant le mouvement.
Le détails qui avait le dont d'effrayer le plus chez lui était ses griffes. Non, on ne parlait pas de ses ongles -qu'il avait d'ailleurs tendance à vernir de noir- mais bien d'armes en forme de griffes. De l'acier trempé qui déchirait les chairs, laissant à l'agonie ses victimes, le laissant s'enivrait de leur sang. Il s'agissait probablement du trésor le plus précieux que pouvait posséder Alex... Et c'était pour cette raison qu'il était poursuivit.


Moral Description

☁ I want to be in your mind...

Il n'avait cessé d'avancer, ne faisant plus attention à ce qui était derrière, ne voyant que le paysage changeant sous ses yeux. Il ne savait pas comment il avait pu en arriver là mais à présent, il se déplaçait à travers les arbres d'une immense forêt. Toujours poursuivit, il ne ressentait pourtant aucune crainte. Il avait toujours eu ce genre de comportement. Qu'importait la situation, il arrivait toujours à garder la tête sur les épaules. Un sang-froid qui lui avait sauvé la peau plus d'une fois... Notamment à l'instant présent. Au naturel, lorsqu'il se mêlait à la populace, il ne ressemblait ni plus ni moins qu'à un homme bien intégré dans la société, restant tout de même professionnel et objectif. Ayant toujours eu une intelligence hors du commun, cela lui avait donné la possibilité de réaliser des exploits que d'autres auraient échoué. Ce fut pour cela qu'il devint médecin aussi jeune, mais aussi chimiste de renom. N'importe quelles mixtures se retrouvant entre ses mains pouvaient devenir des remèdes miraculeux ou tout au contraire, des poisons dangereux. Il ignorait d'où lui venait cette faculté d'analyse, mais il en était extrêmement fier et cela le rendait quelque peu orgueilleux quand on lui parlait travail.
Affichant toujours un semblant de sourire, il avait toujours eu un petit succès auprès les filles, mais lui avait toujours l'esprit porté vers ses recherches et ses chasses, aussi nombreuses étaient celles qui restaient sur leur faim. Il parait que même un homme avait un jour tenté, mais ce ne fut qu'à ce moment là qu'on put découvrir une facette de lui encore méconnu: il était homophobe comme jamais. Impossible hélas de lui faire dire la raison de ce dégoût...

Accélérant sa course, il commençait enfin à s'essouffler, courir depuis un temps incalculable pesant sur son corps. Il ne ressentait aucune douleur, mais savait quand quelque chose n'allait pas. Ses muscles tremblaient légèrement à chaque foulé, prouvant que ses jambes ne tiendraient pas longtemps. Et dire qu'il était pourtant dans la facette la plus agréable de sa personnalité...
Car oui, malgré les premières impressions qu'il donnait sur lui, comme étant un gentil toubib très talentueux pour soigner, il savait être très doué pour autre chose... Le meurtre.
Il s'agissait d'une drogue pour lui. Voir couler du sang lui donner une sensation d'extase dont il raffolait. Dès qu'il avait l'occasion de se défouler, il n'hésitait pas à partir dans une autre ville, un autre pays, pour satisfaire ses besoins en hémoglobine. Telle était sa sombre personnalité. Il ne cherchait plus à sauver, mais à prendre la vie, traquant avec plaisir des innocents, hommes, femmes ou même enfants, il s'en moquait, tout ce qu'il voulait c'était de les entendre crier sous la douleur et la terreur qu'il engendrait.
Dans ces moments là, il lui arrivait très fréquemment d'éclater de rire, de se moquer de ces personnes éplorées qui lui demandaient pitié.
Lui qui faisait tellement pour sauver des vies, pourquoi n'avait-il pas le droit d'en éradiquer d'autres ? Il s'agissait pour lui d'un juste équilibre. Au début, il ne visait que des personnes coupable, des tueurs, des violeurs... mais le plaisir de donner la mort était tellement vorace qu'il finit par ne plus distinguer le bien du mal.
Autant dire que lorsqu'il était dans cet état de folie, il était fortement déconseillé d'être dans le secteur, il risquait de tellement s'amuser dans son massacre qu'il pouvait trancher sans le vouloir, la tête d'un ami. Le pire ? C'était que cela ne lui ferait probablement aucune peine...

Cependant, il ne fallait pas croire que le fait de le savoir en mode toubib n'allait pas faire de lui quelqu'un de partiellement inoffensif. Au contraire, il pouvait très bien lui prendre l'envie de glisser quelques gouttes de ses concoctions maisons dans de la nourriture ou de la boisson. Personne n'est au courant de ce petit jeu diabolique, mais il n'est pas rare qu'après une entrevue amicale avec lui, on retourne à la maison avec des maux étranges. Fort heureusement, cela n'entrainait jamais à la mort, Alex ne voulant aucunement perdre de clients... Juste quelques nausées, vertiges... ou encore furoncles poussant sur le nez.

Lui qui était normalement le chasseur, voilà qu'il était la proie. Il savait qu'il ne pouvait plus lui échapper. Quitte à y passer, autant lutter. Ce fut pour cela qu'il freina d'un coup, se retournant pour faire face à l'ennemi, toutes griffes sortit. Si sang il devait y avait, alors il ne serait certainement pas le seul à en perdre.
Mais alors qu'il attendait qu'un silhouette se dégage de l'obscurité, ce fut une ombre, telle un nuage de fumée qui débarqua, traçant avec une grande rapidité sur lui. Il n'eut le temps de comprendre la situation que celle-ci l'engloutit entièrement...



Story

☁ Just let me know how you became the one I have in front of me...

Dans un sursaut, Alex se réveilla, trempé de sueur. Encore un de ces foutus cauchemars. Depuis combien de temps était-il hanté par ces incessantes course poursuites ?
Il se leva et d'un pas lent, se dirigea vers la salle de bain. La lueur de sa lampe se reflétait contre son torse dénudé encore brillant. D'un geste à présent machinal, il rempli une bassine d'eau et s'humidifia le visage. La fraicheur lui remit les idées en place. Ce n'était que des rêves stupides, rien d'autres... ou plus exactement des souvenirs assez marquant. Lui qui ne savait ce qu'était qu'avoir peur, le traumatisme ne s'était répercuté que sur son subconscient. C'était encore frais, mais il ne doutait pas que cela allait s'estomper assez vite.
Tout cela à cause d'un foutu élément perturbateur dans sa vie pourtant si prometteuse.

Il avait vécu une enfance pourtant normale, avec des parents sympathiques et une petite sœur aux allures de poupée de porcelaine.
Il vivait dans un patelin non loin d'Oxford, verdoyant et convivial. Alexander, premier de sa classe, et cela dans toutes les matières, était déjà inscrit dans la liste des élèves de la célèbre école de la ville d'à côté. Son père, simple employé, l'imaginait déjà avocat ou médecin, clamant à celui qui voulait l'entendre, que son fils était un génie. Ah, le bonheur des simples gens.

Pourquoi fallut-il que tout cela soit gâché par un enfoiré qui passait par là ?
Il s'était passé quelques années, alors que le garçon était déjà à Oxford, lorsque le drame se produisit. Des camarades de classe l'avaient retenu pour qu'il les aide à un devoir, le retardant. Si seulement il était revenu à l'heure, aurait-il survécu ?
Quand il avait rejoint sa maison, un spectacle macabre s'offrit à lui. Sa famille avait été attaquée, torturée et assassinée. Il n'avait eu que le réflexe de se cacher dans un placard en entendant que le tueur était encore sur les lieux. Celui-ci ne le vit pas mais, de la légère ouverture de la porte, Alex retint avec une précision fascinante, une marque sur la main qui tenait le couteau couvert du sang de sa petite sœur. Une sorte de cicatrice qui marqua l'esprit du garçon.

Mais que faire de ce détail lorsque l'on ne pouvait même pas dire à la police quelle tête avait le tueur. Jamais ils ne purent le retrouver. Nombreuses furent les fois où Alex se ressassait la scène, se disant qu'il aurait du faire quelque chose. Au début, ce n'était que d'ouvrir un peu plus la porte pour voir le visage, puis de fil en aiguille, il en arriva au désir de le tuer. Mais que pouvait-faire un adolescent orphelin ? Toujours étudiant, il obtint le droit de résider aux dortoirs de l'école, lui donnant un nouveau foyer.
Il ne pouvait les remercier qu'en travaillant dur, étudiant avec acharnement.

Mais alors que le jour, il passait pour un bûcheur modèle, la nuit le dévoilait sous une autre facette. Il céda peu à peu à l'obscurité, attiré par le péché. Alcool, drogue, violence ou plaisir de la chaire, il se tenta à tous ces maux mais rien ne pouvait combler le vide qu'il avait dans la poitrine, comme s'il n'avait plus de cœur. De par la force de l'esprit, il parvint même à se désintoxiquer de la Morphine qu'il consomma un petit moment.
A cause de cela, il devint insensible à la douleur. Phénomène étrange mais qui s'avéra très utile lorsqu'il devait régler des problèmes par la violence. Malgré les plaies ouvertes, il ne ressentait rien ou tellement peu, sans compter qu'avec sa maîtrise dans la médecine, il pouvait se soigner rapidement pour repartir de plus belle.

Ses nombreux tatouages viennent de cette période, alors que son esprit était encore dans sa phase rebelle. Il faillit se faire retirer sa bourse et se faire virer de son école à cause d'eux, mais son comportement tellement stoïque et impressionnant par son professionnalisme fit qu'il s'arrangea avec le directeur. Déjà si jeune et pourtant si mature dans son esprit. Ses marques indélébiles ne valaient pas la peine que l'on se débarrasse d'un garçon si talentueux qui allait devenir un brillant médecin.

Il put donc continuer ses études et devenir toubib très jeune. Fait plutôt rare mais avec son potentiel, rien n'était étrange venant de lui. Son intelligence hors du commun fit qu'il se démarqua rapidement des autres. Il eu même son heure de gloire en soignant des blessures graves avec peu de matériels. Il gagna en réputation pour son ingéniosité quand il devait intervenir vite et bien avec un minimum syndical. Il savait même traiter ses malades par homéopathie. Des rumeurs disaient que les concoctions qu'il donnait étaient fait maison. Effectivement, même s'il ne l'avait jamais officialisé, il s'était installé un petit laboratoire et s'adonnait au plaisir de petit chimiste modèle.

Mais bien sûr tout n'était pas parfait et rose dans sa vie. Jamais il n'avait vraiment pu tirer un trait sur son passé nocturne. Pire, cette sombre occupation était devenu horriblement macabre.
Cela s'était déclenché une nuit, alors qu'il était allé trainer dans un quartier mal famé. Il s'était retrouvé dans une altercation avec des voyous alcoolisés. Cela s'était passé si vite que lorsqu'Alex reprit conscience de ses actes, deux d'entre eux étaient à terre, le reste le regardait avec frayeur pendant qu'il tenait leur chef par la gorge, ses poings couverts de son sang. Il l'avait frappé à mort et s'était même acharné avec délectation.
Il avait beau se remémorer sans cesse ces événements, il n'arrivait pas à ressentir de remords. Au contraire, une sensation de bien être tant recherchée l'avait envahie. A présent, il savait ce qu'il devait faire pour se sentir vivant...
En échange de sa vie, il prenait celle des autres.

Au début ce n'était que maladresse, faisant passer cela pour un massacre de gang, puis il s'affirma de plus en plus, cherchant des cibles plus sophistiquées et plus compliquées à traquer. Il testa tellement de choses sur tellement de victimes... Sans que jamais personne ne le lie à ces crimes.
A force d'entrainement, il finit par privilégier le meurtre par des griffes en acier, barbare mais subtile, tout en étant d'un sanglant sans nom, chose plus que jouissif pour lui...
Dans ses derniers actes, il faisait même en sorte de dissimuler ses crimes. Rapide, silencieux et sans aucune pitié, Alex pouvait même s'en prendre à des jeunes filles ou des enfants, cela lui était complétement indifférent.

Un bel homme capable du meilleur comme du pire. Ce qui était le plus amusant était qu'il ne souffrait aucunement de problèmes mentaux. Pas de schizophrénie ou de pulsions soudainement meurtrières qui lui bouffaient la vie. Non, malgré le fait qu'il était généralement sociopathe, il gérait parfaitement ses passions morbides comme s'il s'agissait d'une simple envie, comme celle de fumer ou de boire une verre d'alcool...
Cette vie sans émotions lui suffisait et jamais il ne s'en plaignait, après tout, à qui aurait-il bien pu le dire ? Ses parents ?!

Mais son organisation si bien ficelée tomba en miettes à cause d'un pauvre petit détail...


Un jour comme un autre à travailler et à soigner quelques hypocondriaques habituels ou autres personnes imprudentes qui se retrouvaient avec des points de sutures. Il enchainait les clients avec indifférence et professionnalisme quand, en serrant la main d'un patient de passage en ville, il remarqua quelque chose qui fit emballer son cœur. Une marque horriblement familière qui l'avait hantée durant son enfance et hantait encore ses rêves. Il sentit son corps se crisper et ses doigts se resserrèrent avec force sur ceux de l'homme. Ce dernier le dévisagea avec stupeur, ne semblant pas comprendre le danger qui se profilait.
Peu importait pour Alexander de savoir s'il s'agissait du véritable meurtrier de sa famille, il le savait et allait le tuer... Simplement pour lui avoir rappelé ses vieux fantômes.

Sans même réaliser qu'il enfreignait son organisation, son côté sombre prit le dessus et, avec un scalpel présent à proximité, il trucida l'individu. Il s'acharna avec délice sur le corps, lui prouvant qu'il était à la fois en colère contre lui pour avoir gâcher sa vie, mais également reconnaissant d'avoir fait de lui ce qu'il était aujourd'hui.
Dans sa blouse de médecin salvateur, la personnalité dangereuse était à présent réveillée malgré le soleil. Il ne lui restait plus qu'à lâcher son arme de fortune couvert de sang et fuir avant que l'on ne comprenne ce qu'il venait de faire.

Laissant tout en plan, il prit un semblant d'affaires et partit du cabinet en toute hâte, voulant faire ses valises avant que les autorités ne se mettent à le traquer. La pauvre secrétaire allait être sacrément secouée lorsqu'elle verrait l'état de la salle. Alex hésitait entre en rire ou la plaindre, mais tout était trop confus pour qu'il parvienne à déterminer ses pensées.
Il n'eut que le temps de remplir un grand sac avec ce qu'il avait le plus besoin avant que la sirène reconnaissable de la police ne retentisse devant chez lui.
Il devait trouver un moyen de leur échapper au plus vite. Une fenêtre dans la salle de bain s'ouvrait dans une ruelle adjacente. Il s'empressa de l'emprunter, évitant le gros du peloton. Malheureusement, dans sa précipitation, il heurta une poubelle qui ameuta quelques uns d'entre eux.

S'engagea alors une course poursuite fastidieuse où Alexander put montrer à tous son endurance, son athlétisme et son talent inné pour s'effacer dans l'ombre...
Il put également montrer son insensibilité à la douleur lorsqu'il sauta d'un mur assez haut pour se réceptionner sur ses pieds ou lorsqu'un policier parvint à l'atteindre à l'épaule, laissant derrière lui pas mal de sang.
Il cavala ainsi jusqu'à la tombée de la nuit où il put enfin profiter de l'obscurité pour souffler un peu.
Restant dans l'ombre, il profita pour voir l'étendue des dégâts,. La balle lui avait transpercé l'épaule et il perdait beaucoup de sang. Quand à l'une de ses chevilles, il s'aperçut qu'elle avait enflé et devait souffrir d'une fêlure. Il se soigna comme il pouvait mais il n'était pas beau à voir. Son corps n'allait pas pouvoir supporter une autre sur-activité.

A pas de loup, il esquiva les rondes incessantes des flics, longeant les murs, se glissant dans l'obscurité.
C'est là qu'il la trouva.
Évitant un groupe, il tourna dans une ruelle qui semblait interminable. Heureusement, elle finit par déboucher sur une boutique qui semblait curieusement ouverte malgré l'heure avancée. Y voyant une bonne occasion pour dénicher de quoi le soigner, Alex y entra, observant le lieu avec prudence. Si jamais le vendeur se montrait trop antipathique, il n'hésiterait pas à le tuer.

Mais par chance, celui-ci sembla aussitôt vouloir l'aider. Sortant une potion étrange, il lui annonça que cela l'aiderait. Le médecin se montra sceptique mais le temps jouait contre lui, il devait prendre une décision. Était-ce un soin ou alors un poison pour mieux le livrer aux autorités. Il n'avait plus rien à perdre et finit par accepter, prenant la lotion de couleur rouge. A l'odeur, cela ne ressemblait en rien à ce qu'il pouvait connaître et cela l'inquiétait. Pourtant il le but et attendit.
Le sourire qu'afficha le vendeur par la suite donna la chaire de poule à Alex. Il s'était fait avoir … et il ne put le confirmer que lorsqu'il sentit le sol heurter son corps paralysé. Il perdit connaissance, ignorant ce qui l'attendait.


Impossible de dire combien de temps il resta ainsi, probablement pas assez puisque lorsqu'il se réveilla, ses blessures étaient encore sensibles et la plaie sanguinolente. Un remède miracle ? Pfeuh, ce vendeur l'avait bien eu. Il allait lui faire payer...
Se redressant, il analysa l'endroit avec un stoïcisme surprenant. Un champ de fleurs rouges. Allons bon, où ce marchand de breloques l'avait-il donc emmené ?

Il ne semblait pas choqué ou surpris, son esprit rationnel le lui interdisant. Il devait y avoir une explication parfaitement logique à tout cela, c'était en tout cas ce qu'il espérait.
Il se redressa et observa les alentours, cherchant un signe de civilisation. Mais au moment même où il allait faire volte face, des bruits retentirent derrière lui. Aussitôt, dans un réflexe particulièrement vif, il se retourna juste à temps pour voir une espèce de molosse grotesque, poursuivant une boule noire ressemblant à un chat. Ce dernier allait passer à côté de lui à toute vitesse. Le toubib ne réfléchit pas réellement à ce qu'il faisait, mais d'un geste rapide, il l'attrapa au passage et le porta hors de portée du chien. C'était très dangereux de faire ça, l'animal pouvant l'attaquer lui, mais celui-ci freina soudain l'allure. L'aura sombre que dégageait Alexander semblait convaincre suffisamment le chien pour qu'il s'arrête et fasse immédiatement demi-tour en couinant de peur, sentant la supériorité du prédateur humain.
Stupide bestiole, au moins elle avait comprit qu'elle ne faisait pas le poids face à lui...

Il réalisa quelques secondes après qu'il tenait toujours la petite chose noire. Alors qu'elle aurait du être apeurée par cette action et traumatisée par la poursuite, elle regardait Alex... en ronronnant.
Il ne savait même pas pourquoi il l'avait sauvé, cela avait été un acte stupide et contraire à ses passes temps. Sûrement des restes de son côté sauveur de vie qui s'était manifestés.
Sceptique, il resta planté là, observant l'animal entre ses mains...


« Dis donc l'Ami des Chats, c'est toi qui a foutu les pétoches à l'autre fuckin'Clébard ? »

La voix fit sursauter Alex, lui faisant tourner vivement la tête vers un individu sortit de nulle part. Il ne l'avait pas du tout entendu venir, prouvant que la fatigue le gagnait. Restant muet, il relâcha le chat et se mit à dévisager l'inconnu. Un adolescent aux cheveux blonds. Rien de bien étrange s'il n'avait les dents et les oreilles incroyablement pointues. Il ressemblait à un démon.

« T'as bouffé ta langue ? »

« Je suis mort et se sont les enfers, c'est ça ? … J'aurais imaginé l'endroit plus fendart... »

« Plus fendart ?! T'en a de bonnes toi ! T'es le premier à me sortir une connerie pareille en me voyant ! »


Le garçon éclata de rire, manifestement très amusé par les réactions d'Alexander. Ce dernier ne savait pas comment réagir et préférait s'abstenir de montrer son mauvais côté... pour le moment.

« Dommage pour toi mais ce ne sont pas les enfers ici... Cependant c'est vrai que tu n'es plus non plus chez toi... »

Le garçon lui expliqua alors un peu tout ce qui devait se savoir sur le lieu, laissant le toubib sceptique, puis horrifié. Fuir était une chose, mais disparaître et ne plus revenir en était une autre ! Il n'arrivait pas à y croire. Non, il devait trouver un moyen de rentrer chez lui, il était bien plus préférable pour tout le monde ! Voyant une forêt, beaucoup plus loin sur le chemin, il ne put s'empêcher de se demander s'il y avait la possibilité de trouver une sortie par là-bas. Le jeune blondinet vit son regard et le fit déchanter direct.

« Ça, n'y pense même pas, mon pote. Elle est maudite, personne n'en ressort indemne... quand on y ressort. T'as l'air beaucoup trop attaché à la vie pour l'y risquer bêtement. D'ailleurs, en parlant de ça, tu ferais mieux de vite te soigner. Une personne avec une tronche plus livide que la tienne, c'est un fuckin'fantôme... »

« Je suis médecin, je peux me soigner... il me faut juste du repos. »

« Et je suppose que tu veux que je te guide jusqu'au village ? »


Un sourire mauvais apparut sur les lèvres de l'adolescent. Alex comprit soudain qu'il n'était pas venu pour l'accueillir à bras ouvert contrairement à ce qui avait semblé.

« Tu me veux quoi au juste ? »

« Hum, on dirait que j'ai affaire à un futé pour une fois... A voir ton look et ton état, je devine que t'es arrivé ici précipitamment... En fuyant les autorités n'est-ce pas ? Aussi je vais être direct avec toi, le repris de justice: file moi tes flingues. »

« Je n'en ai pas... »

« Ne te fous pas de moi, vous en avez toujours sur vous quand vous débarquez. »

« C'est vrai... je possède bien des armes. Mais elles ne sont pas pour les gamins... Tu veux quand même les voir ?! »


Avec rapidité, il sortit ses griffes et les dirigea vers le garçon pour l'attaquer. Tant pis pour le self contrôle, il le saignerait.
Pourtant, il arrêta son geste à quelques millimètres de sa gorge. Ce n'était pas qu'il voulait l'épargner, juste que le garçon avait également agit rapidement, lui mettant très vite deux canons dans son champ de vision. A son regard, lui aussi ne semblait pas effrayé à l'idée de lui exploser la tête. Intéressant...


« Non en effet, je joue pas avec ces trucs. Ça fait perdre du temps dans des mouvements inutiles et ça manque d'esthétisme. »

« Tout dépend des goûts. Certains préfèrent les giclées de sang et les mises à mort longues et douloureuses... »

« Y a pas à dire, t'es bien le premier mec qui mérite que je me sois déplacé jusqu'ici. »


Il recula de deux pas et baissa ses flingues, souriant toujours, mais avec un air plus supportable.

« Je vais t'aider à intégrer, le temps que tu te remette de tes blessures. Tu ferais mieux de cacher tes penchants sinon dis adieu à ta tête... Ah, je me nomme Kyoya Hitsugi. Et tu es … ? »

« Alexander Wenhams »


Sans qu'il ne s'en rende compte, il venait de pactiser avec un sacré démon. Bien sûr, l'hybride tenta en douce d'en faire sa marionnette en notant son nom dans son précieux carnet... Mais il ne détailla que le fait que c'était un médecin, refusant de garder trace de sa culpabilité à venir. Il se doutait bien qu'Alex allait finir par utiliser ses griffes, mais il ne s'en inquiétait pas. En agissant dès à présent en étant de son côté, il savait que le nouveau venu le laisserait en vie. On ne mord pas la main qui vous nourrit...

« Tu gardes le chat ? »

Alex le regarda surpris. Cela faisait plusieurs minutes qu'ils avançaient et contre toute attente, la boule de poils semblait le suivre avec acharnement, probablement voyait-il en lui son sauveur. Il était si jeune, le blond hocha la tête, se disant qu'il gagnerait en crédibilité en ayant un animal de compagnie.
Par pur esthétisme, il décida de le nommer Greed, ce félin semblant toujours exiger pleins de choses avec avidité, mais ça, c'est une autre histoire.


Grâce à Kyoya, Alexander reçu très vite de quoi loger seul. Le village ayant déjà plusieurs médecins, il se tourna vers son deuxième talent qui était la chimie. Tellement de plantes et de minerais étranges et inédits allaient pouvoir passer entre ses mains expertes. Il allait satisfaire sa curiosité un bon moment. Et double de chance, ses blessures guérirent particulièrement vite... un peu trop même.
Au bout d'une semaine, il était déjà installé et en parfaite santé.

Mais autant de jours sans tuer, alors que ses pulsions étaient à leur paroxysme, et l'impossibilité de se défouler commençaient à le rendre fou. Il n'était encore qu'un petit nouveau et ce village avait la mauvaise manie de se mêler un peu trop de sa vie, faisant des habitants les plus récents, le centre d'attention. Une simple erreur de sa part et tout le monde comprendrait qui il était.
Sans compter que finalement, Kyoya se trouvait être finalement quelqu'un de très ordinaire comparé à de nombreuses personnes vivant au village...
Par miracle, il parvint à se contrôler suffisamment pour ne pas céder à l'envie de voir le sang couler. Bien sûr, il n'était pas rare, que par simple accès de sadisme, il créait des poisons indétectables qu'il glissait parmi les autres gélules. Rien de bien dangereux, juste de quoi calmer les ardeurs des idiots qui venaient lui demander des pilules de vitamines, de somnifères ou d'aphrodisiaque. Les effets ressemblaient un peu à de soudaines paranoïas, des cauchemars perturbateurs ou encore des maux de ventre incessant, le temps d'une journée ou de quelques heures.


Mais cela ne suffisait pas à l'amuser pleinement. Il avait besoin de se défouler, de bouger... Et cette forêt qui ne cessait de le fasciner. Étant de nouveau en pleine forme, il ne cessait de se demander ce qui pouvait s'y cacher. Malgré les avertissements répétés de Kyoya, qui décidément avait le don de deviner ses pensées, cela ne parvenait pas à le calmer.
Aussi attendit-il un jour où le petit démon n'était pas présent dans le secteur, pour filer en douce.
La journée touchait à sa fin et personne ne faisait attention à lui lorsqu'il marchait le long de la rue principale.
Le sentier était encore parfaitement visible quand il pénétra dans la forêt, déjà armé et paré à toute éventualité.

La plus grande surprise pour lui ne fut pas le silence et les ténèbres qui l'assaillirent dès son entrée dans l'espace boisé, mais la sensation oppressante d'être constamment épié. Peu importait la direction qu'il prenait ou la discrétion à laquelle il se déplaçait, une présence se faisait sentir. Pas seulement derrière lui, mais tout autour.
Impossible pour lui de ne pas afficher un air agacé, ressentant à nouveau cette impression d'être poursuivit. Après les flics, qu'est-ce qui l'attendait à présent ?!

Il ne l'entendit pas venir.
Ce ne fut juste qu'une désagréable impression d'être sur le point de se faire tuer qui lui sauva la peau. Sans vraiment comprendre, il se jeta en avant dans une roulade salvatrice et se retourna, découvrant avec une surprise non feinte quelque chose hors du commun. Il n'avait pas besoin de voir grand chose, l'obscurité devenant de plus en plus dense, pour deviner qu'il devait s'inquiéter pour sa vie. Des griffes acérées dépassaient de deux longues pattes velues, elles même collées à un corps svelte et gigantesque... Il avait manqué de peu d'être déchiqueté et savait que cette créature n'allait pas en rester là.
Il comprit qu'il n'avait pas la moindre chance face à ''Ça'', et partit immédiatement dans le sens opposé, fuyant le plus rapidement possible.

Impossible de dire combien de temps il esquiva les attaques de la créature, mais il fallait se rendre à l'évidence, il ne trouvait plus la sortie. Piégé dans cette forêt maudite avec la mort aux basques. Peut-être aurait-il mieux fait d'écouter Kyoya finalement...
Il se rendait à présent compte qu'il n'avait plus vraiment de chance de s'en sortir... Et cela pu être confirmé quand son poursuivant le rattrapa, le propulsant contre arbre avec une force et une violence inhumaine. L'absence de bruits n'était pas suffisant pour cacher le craquement des os de l'homme. Il avait été touché au dos. Cette nouvelle l'effraya: si sa colonne était touché, alors plus rien n'allait pouvoir l'aider à esquiver la prochaine attaque. Dans un sens, peut-être était-ce préférable, s'en sortir avec le dos en bouilli devait être encore pire que la mort. Évidemment, cette saloperie de bestiole, le voyant à terre, ne chercha pas immédiatement à l'achever. Non, rien de telle que d'attendrir la viande, comme on dit. Elle l'attrapa par la jambe et s'amusa à le lancer contre le sol et d'autres arbres, en cassant certain au passage.
Même s'il ne sentait rien, il pouvait parier qu'il était à l'agonie depuis un bon moment.

Mais curieusement, au moment même où il tournait de l'œil, entre-apercevant son bourreau s'approcher doucement de lui, la gueule dégoulinant de bave, quelque chose d'invisible sembla la percuter et elle disparu de son champ de vision. Il ne voyait plus rien, ses yeux restant pourtant ouvert. Cela devait signifier que sa mort était proche... résigné, il ferma les paupières et attendit...
Il lui sembla que son corps était déplacé un long moment, puis un choc lourd contre le sol résonna contre son corps meurtrie.


« Ne remet plus jamais les pieds sur mon territoire, petit idiot !! »

La voix d'un vieil homme parvint jusqu'à ses oreilles, mais il ne fit pas réellement attention à ce détail, se laissant aller dans les abysses de l'inconscient.
Il n'aurait pu dire combien de temps il resta ainsi, mais son cerveau fut le premier a réagir à nouveau. Son esprit recommençait à évaluer la situation et quelque chose le perturba: comment avait-il pu entendre la voix de cet homme ?!


Alexander se réveilla et ouvrit les yeux, complétement groggy. Depuis combien de temps dormait-il ? En se redressant, il remarqua qu'il était à nouveau sur son lit... Pas celui de sa maison, mais bien celui de ce maudit village. Comment avait-il finit là ? Tout cela n'avait était qu'un rêve ?
L'arrivé soudain de Kyoya pu éclairer sa lanterne, surtout lorsque celui-ci le dévisagea avec stupeur en le voyant assit.
C'était grâce à lui et à un sois disant ermite qu'il était toujours en vie. Le dernier l'ayant extirpé de la forêt en tuant la créature et le premier en allant le chercher à l'orée des bois afin de le soigner. Cela ne faisait que quelques jours qu'il était dans le coma et tous les médecins qui s'étaient déplacés pour lui le disait bientôt mort et en miettes. Pourtant Alex était parfaitement conscient, son teint n'était plus pâle et son corps ne semblait pas du tout brisé...
Cette mésaventure calma les ardeurs du blond qui cessa de chercher à s'enfuir de ce monde.
Actuellement, il ne s'est passé qu'une pauvre petite semaine depuis l'aventure dans la forêt, mais cela continue à le hanter. Accablé par sa faiblesse, il profite de son temps libre pour s'entrainer au combat. Alors que les autres le voit simplement faire son jogging matinal ou quelques abdominaux pour la forme, en réalité il se prépare pour une revanche...
Hors de question pour lui de vivre définitivement ici, même si la chance à voulu qu'il échappe deux fois à la mort et qu'un allié de taille comme le jeune hybride soit venu en premier à lui...





Power

☁ How Special are you ?

Il fallut un petit moment pour réaliser qu'il s'agissait d'un pouvoir et non d'une veine incommensurable. Par deux fois, il fut capable de survivre à des blessures terribles et pourtant, 3 jours lui suffisait à guérir...
Alex possède la capacité de se régénérer. La maladie n'est plus un fardeau pour lui, devenant insensible à toutes les épidémies et maladies qui auraient tendance à taquiner la santé de quiconque serait en contact avec elles.
Mais cela n'est pas ce qui amuse le plus l'homme. Un virus n'a jamais été un fardeau pour lui. Chimiste de talent, un simple remède fait maison pourrait le soigner en cas de problème. Non, ce qu'il apprécie le plus dans son pouvoir, c'est du point de vu physique.
Étant quelqu'un de très énergique et intenable, cette capacité de voir ses plaies encore saignantes se refermer presque instantanément ou ses os brisés se ressouder dans un délais extrêmement court est une véritable bénédiction.

Bien évidemment, cela ne veut pas dire qu'il soit immortel, loin de là... Plus ses blessures seront graves et plus il mettra du temps à se rétablir, mais cela se fait avec une vitesse tellement improbable, qu'il se ferait jalouser par beaucoup de malades ou de blessés. Aussi il ne dit pas qu'il s'agit de son pouvoir, profitant de la stupidité de certain hypocondriaques pour mentir et les amadouer en annonçant qu'il ne craint rien grâce à ses potions. Il est encore en train de peaufiner cette arnaque, mais le temps que l'on découvre ses mensonges, il aura déjà mit de l'argent de côté. Et puis ce n'est pas comme si ses concoctions étaient sans effet après tout.
Par curiosité, il fait même de recherches sur son sang afin de comprendre d'où lui vient cette capacité hors du commun mais sans résultat pour le moment...


About you

☁ What do I see ? Who is hidding behind the caracter ?

Pseudo : Hikaru, Xeres, chieuse etc...
Age : 22 ans et toutes mes dents -je crois-
Expérience RP : Longue, très longue.
Comment avez-vous découvert le forum ? Deuxième compte, je suis également Kyoya ^^ (moi et mes blonds emmerdeurs)
Un avis ? Une suggestion ? nothing ^^
Avez-vous bien lu le règlement ? Oui pourquoi ? 8D *troll* {Skye est passée par ici~♪} (et cui cui font les poissons rouges 8D /sbaf/)
Autre chose à ajouter ? C'est quand qu'on mange, Joe ? /POUTRE/






© Kage no Hime
Copie interdite.

_________________


Dernière édition par Alexander Wenhams le Jeu 13 Sep - 18:14, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skye Winsens
Princesse des Ombres
avatar
• Messages : 308
• Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Alexander Wenhams - Pour une petite fatigue ? Un remède ou une mort rapide .   Ven 13 Juil - 21:39

Re-bienvenue ! \o
Et je suis assez curieuse de voir comment tu vas adapter ton Alex à ce forum !
En tout cas, bon courage pour faire ta fiche o/

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Wenhams
♦~† Ace of Diamonds †~♦
avatar
• Messages : 11
• Date d'inscription : 13/07/2012

MessageSujet: Re: Alexander Wenhams - Pour une petite fatigue ? Un remède ou une mort rapide .   Ven 13 Juil - 22:35

Avec Amour ♥ c'est une réponse convenable ? /POUTRE/

Je travaille dessus, y a pas de soucis, je pense que je l'aurais finit ce week end ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skye Winsens
Princesse des Ombres
avatar
• Messages : 308
• Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Alexander Wenhams - Pour une petite fatigue ? Un remède ou une mort rapide .   Jeu 13 Sep - 17:40

Si 'Amour' est une réponse convenable ? Hum, je ne sais pas, on va bien voir ce que je conclus après avoir lu ta fiche ! What a Face (oui, je tape mon message de validation en même temps que je lis, comme ça, je suis sûre de ne rien oublier... ça te dérange ? Suspect *poutre*)

Alors alors, voyons voir un peu de plus près ce que tu nous as concocté...
La description physique est très bien. J'aime beaucoup comment tu l'as amenée. Cette course qui mène Alex vers une destination inconnue pour distancer un danger invisible. Et m'évocation de ses 'chasses' nous intrigue vraiment.
Pour la description morale... En fait, j'aime beaucoup ce petit côté de tes fiches où tu lies chaque partie avec un fil directeur. Là, tu reprends la course effrénées comme une suite de la partie précédente et j'aime bien. En plus, je retrouve là le caractère d'un personnage que je connais très bien, alors c'est sans grande surprise, hein ! xD Néanmoins, je soulignerais un point qui je pense, est une erreur d'inattention. Tu as marqué à un moment "Il ne cherchait plus à sauver, mais à donner la vie" ... Donner la vie veut dire pour moi mettre une femme enceinte et avoir un gosse 8D Je pense donc que tu voulais dire... "mais à prendre la vie" ou un truc dans le genre ! Et alors là, la fin de cette description m'a laissé sans voix. Mon dieu, une ombre a mangé Alex D8< ... ça me rappelle une certaine fiche que j'ai faite sur un autre forum 8D *loin*
Passons à l'histoire. Ce petit pavé intense que j'ai lu avec plaisir ** Pauvre Alex, traumatisé si jeune... (tiens, ça me rappelle un certain Dexter *_*). Je mettrais juste un petit bémol sur la consommation de la morphine qui le rend insensible. Disons qu'à ce point, je ne suis pas sûre que ce soit réellement possible dans notre monde courant. Ou alors pas éternellement. Donc peut-être que ça semblerait plus plausible s'il se refaisait régulièrement des cures pour entretenir son insensibilité ? 'Fin, voilà, c'était juste le petit détail qui me gênait un peu ^^" Après, une fois qu'il est à Tamashi no Higan, son pouvoir peut rendre inutile les cures régulières de Morphine ou limiter leur nombre, à toi de voir~ J'ai particulièrement aimé l'idée de faire intervenir ton autre personnage dans l'histoire d'Alexander xD Et ça me fait rire aussi, parce que tes deux persos ont tous les deux des animaux (contrairement à la plupart des inscrits, il me semble) et qu'en plus, ce sont des animaux qui ne s'entendent pas fort xD Bref, j'aime beaucoup ton histoire ♥️
Je n'ai rien à dire sur le pouvoir, c'est bien. T'as mis un point faible en disant que la durée de guérison augmente en fonction de la gravité de la plaie, donc c'est parfait.

Sur ce, j'ai le plaisir de t'annoncer que tu es VALIDÉ \o Je vais t'ajouter de ce pas au groupe des Physiques ♥️
N'oublie pas d'aller faire un tour :
♠️ Ici pour demander ton rang personnalisé ;
♦️ Ici pour faire ta fiche de relation ;
♣️ Ici pour faire ta demande de RP ou répondre à une demande déjà ouverte, puisque tu peux dès maintenant te lancer là-dedans !
Amuses-toi bien sur Tamashi no Higan, Bunny Bump~♥️

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Wenhams
♦~† Ace of Diamonds †~♦
avatar
• Messages : 11
• Date d'inscription : 13/07/2012

MessageSujet: Re: Alexander Wenhams - Pour une petite fatigue ? Un remède ou une mort rapide .   Jeu 13 Sep - 18:29

Fiouh, on peut dire qu'il m'en aura fait baver le Alex avec son histoire à rallonge !
(oui j'avoue ça ressemble un peu à Dexter, mais le pire c'est que le fait d'avoir une enfance traumatisante était déjà écrit avant même que je ne découvre cette série, cf le fofo d'origine d'Alex ^^-)

Pour ce qui est de la Morphine (je te l'ai déjà dit sur msn, mais si jamais d'autres qui lisent la fiche ne comprenne pas pourquoi je modifie pas) je suis dans l'idée qu'en se droguant, il a eu un soucis au niveau cérébral, ce qui a touché un nerf ou je ne sais quoi au cerveau qui commande la sensation de douleur. Je suppose que ça peut exister puisque ça existe pour l'émotion ou l'envie de rire (cf Battle Royale en Manga)

Et sinon oui, pour Kyoya, j'avoue que ces deux là sont condamner à s'entendre tout en ayant un caractère qui les fait s'entre bouffer. Un chien face à un chat, c'est exactement l'image donné. Mais tout arrive quand vient les soucis, pas vrai ? XD
Alex a besoin de Kyo et cet hybride compte bien en faire son bras armé en cas de probleme *___*
Bon dommage, ils pourront jamais avoir un rp entre eux deux parce que j'ai beau être un peu schyzo, créer un sujet exprès pour, ça va faire zarbi XD

(quoi que si je peux, alors il se peut que dans le rp d'un de mes comptes, l'autre apparaît pour emmerder son monde ♥)

Je suis contente que ça te plaise en tout cas. Je te confie mon Alex d'amour et tu sais que j'y tiens comme à la prunelle de mes yeux à celui-là (qui a traumatisé ma mère quand elle m'a aidé à corriger mes dernières fautes 8D /sbaf/)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skye Winsens
Princesse des Ombres
avatar
• Messages : 308
• Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Alexander Wenhams - Pour une petite fatigue ? Un remède ou une mort rapide .   Jeu 13 Sep - 19:09

T'en fais pas, j'en prendrais grand soin ♥ Enfin, toi surtout, puisque c'est toi qui va le jouer, hihihi !

Pour l'enfance traumatisante, en fait... Je crois que je n'ai jamais vraiment lu ta fiche d'origine... Et que je ne me souviens plus vraiment de celle que tu avais faite sur Kichigai ôo Ce qui explique ma (re)découverte d'aujourd'hui \o

Et à vrai dire, j'aime bien le duo Kyoya/Alex. En plus, les deux étant tes personnages, je ne vois aucun inconvénient à ce que tu fasses intervenir l'un ou l'autre dans un des RPs que tu fais. Sur un autre forum où je suis et où je jouerai peut-être un jour deux persos qui sont censés être liés, je comptais faire comme ça si une occasion se présentait. Donc j'approuve ce principe \o (Et ce que tu pourrais même faire, si jamais tes deux gus se retrouvent embringués dans le même RP, c'est qu'une réponse sur deux, tu changes de compte \o)

Voili voilou~

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Wenhams
♦~† Ace of Diamonds †~♦
avatar
• Messages : 11
• Date d'inscription : 13/07/2012

MessageSujet: Re: Alexander Wenhams - Pour une petite fatigue ? Un remède ou une mort rapide .   Jeu 13 Sep - 19:39

Comme un évent par exemple, hein ? 8D
Oui c'est pas une mauvaise idée, même j'ai hâte d'employer cette méthode fufufufu.

Et sinon oui, disons qu'il va "vivre" ici maintenant, mais évidemment il reste entre mes petites mains *__* et je compte pas le lâcher.
*saute sur son Alex et le papouille*

(purée ça faisait longtemps que j'avais pas fait ça XD)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Alexander Wenhams - Pour une petite fatigue ? Un remède ou une mort rapide .   

Revenir en haut Aller en bas
 

Alexander Wenhams - Pour une petite fatigue ? Un remède ou une mort rapide .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Lily petite mamie 13 ans adorable 57 - ADOPTEE
» Tourne la Grande Ourse, tourne la Petite Ourse (PV Justin)
» [PNJ] Pour la petite fleur....
» Je suis tombé pour elle... ♦ [ Candice & Tyler ]
» Une petite faim ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tamashi no Higan V1 ::  :: Présentation-